Pagayeur d'Iroise

samedi 2 mars 2013

Fashion Victim

Il faut à tout prix que je ressemble à un aventurier du Grand Nord. Un vrai, un dur, un qui va dans les glaces du Pôle Nord. Pour me faire passer pour ce que je ne suis pas que j'aimerais être.

Rien de plus facile je vais faire chauffer la carte bleue. Et quand je serais connu grâce à mes exploits je taxerais les sponsors et je passerais à la télé.

Mais que choisir pour ne pas me tromper? J'y connais rien mais c'est pas grave.

Pour le kayak c'est facile. Il doit être cher. D'une marque très connue. Très gros pour justifier le chargement du matériel nécessaire à mes exploits. 100% carbone et que ça se voit. Avec un hiloire comme ceux qui vivent là haut.

Pour faire avancer ce bijou de technologie que je vais faire modifier, heureusement que je suis là pour montrer aux fabricants leurs erreurs, il me faut une pagaie bien sur.
Comme pour le kayak. 100% carbone. Manche ergonomique, je sais pas m'en servir ni à quoi ça sert mais c'est la classe. Le manche tordu avec des pales, les plus grandes possible ça va de soi, va pouvoir trôner sur le pont pendant mes conférences et intriguer le plus grand nombre. Des petites pales???? Je ne veux pas être ridicule, je n'ai pas besoin d'une pagaie "enfant". Vous me prenez pour qui ?

Le gilet il faut qu'il soit délavé, râpé, usé, avec un neuf j'aurais l'air de quoi? Allez un tour de machine à laver avec un soupçon de javel et un coup de tampon jeske.

La combinaison étanche ou sèche, jaune, verte ou bleue? Bah tant que ce n'est pas une sous-marque anglaise comme j'ai vu l'autre jour. Z'étaient pathétique les canaris de Glasgow. La mienne elle coutera au moins deux fois plus et donc elle sera deux fois plus mieux bien.

Des sacs de pont! Il me faut des sacs de pont. Avec tout ce qu'il y aura dans les soutes il en faudra au moins ..... Si je peux en caser plus c'est encore mieux.
Mes aventures en totale autonomie, là je fais un pléonasme car elles ne peuvent être qu'en totale autonomie, nécessitent une telle masse d'équipement que je suis obligé d'avoir des sacs de pont. Grands, gros, énormes, nombreux. Si rien ne dépasse du pont je vais passer pour un amateur. Les vrais, les durs, ceux qui vont dans les glaces du Pôle Nord le savent. Eux me comprennent. Et je vais y mettre l'essentiel et le superflu, surtout le superflu.

Pour justifier mes futurs exploits je vais devenir un écologiste convaincu. Je vais prêcher la bonne parole auprès de la bande d'ignorants que vous êtes. Le premier qui jette un papier par terre je lui fais bouffer.

Pour être sur que vous arrêtiez de faire pipi dans l'eau à la plage je vais aussi me transformer en scientifique de haut vol et suivre la migration du cauratius carrasius, le plancton c'est d'un banal pourquoi pas les canards tant que vous y êtes. Car bien sur j'ai tout ce qu'il faut sur mon kayak. Ils envoient bien des laboratoires dans l'espace pourquoi ils en mettraient pas un dans mon kayak ?

Et puis il me faudra de la nourriture comme ceux qui vont dans le ciel étoilé. Des trucs en sachet tout sec que je diluerais avec de l'eau déshydratée en poudre.

Et pis aussi mon doudou. Ce sera ma mascotte. Celle de mon expédition aux confins du monde.

Il pèse combien maintenant mon bateau? 200? 300kg? plus ??? Et encore j'ai pas tout mis. Sortons la voile. Et pas le petit tape-cul riquiqui non une vraie voile. Comment vous dire? La grosse ronde qu'ont les voiliers?....Spinnaker qu'ils appellent ça les voileux. Si je file pas mes 15noeuds avec ça.

Je me suis décoloré les cheveux telle une blondasse désespérée j'avais pas la patience d'attendre que le sel fasse son effet. Ma barbe de trois jours me grattent depuis 3 mois. Je pus, je sens mauvais, je suis prêt.

Je vais partir c'est pour bientôt. Mais je suis toujours là.

Parlons en du voyage. Ils ont tout fait les autres, ils m'ont rien laissé. Alors j'ai dis que c'était votre faute. Que vous n'aviez pas cru en moi et c'est pour ça que je ne suis pas parti. Pourtant j'avais tout lu sur l'aventure. Je vous avais même demandé des conseils sur les forums. Vous vous êtes moqués.

Je vous haï. Je vous déteste. Je veux être un aventurier comme les autres, comme ceux qu'ont voit à la télé.

Je vais faire quoi de ma vie?

Je sais!

Je vais devenir chanteur comme les autres, comme ceux qu'ont voit à la télé.





nota bene: Je ne vise personne. C'est seulement un compilation/réflexion de ce que je peux entendre/lire/voir depuis des années. Maintenant chacun l'interprète comme il le sent.

3 commentaires:

  1. Quel bonheur de te lire
    Merci pour ce regard aiguisé de nos travers à tous

    RépondreSupprimer